Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Polypes nasaux

Par

Marvin P. Fried

, MD,

  • Professor and University Chairman, Department of Otorhinolaryngology-Head and Neck Surgery
  • Montefiore Medical Center, The University Hospital of Albert Einstein College of Medicine

Dernière révision totale juin 2020| Dernière modification du contenu juin 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Les polypes nasaux sont des proliférations excessives de la muqueuse nasale, qui se forment à partir d'un œdème déclive dans la lamina propria de la muqueuse, habituellement autour de l'ostium des sinus maxillaires (plus précisément de l'ethmoïde antérieur).

La rhinite allergique, les infections aiguës et chroniques et la mucoviscidose prédisposent à la formation de polypes. Des polypes hémorragiques se développent en cas de rhinosporidiose. Tout polype ou polypose unilatérale peut être associé ou être une tumeur bénigne ou maligne de la fosse nasale et/ou des sinus paranasaux. Ils peuvent également survenir en réaction à la présence d'un corps étranger. Les polypes nasaux sont souvent associés à

Les symptômes comprennent l'obstruction nasale souvent bilatérale, la rhinorrhée antérieure et/ou postérieure, des éternuements, des troubles de l'odorat (anosmie ou hyposmie), des douleurs faciales et un prurit oculaire.

Le diagnostic repose généralement sur l'examen clinique. Un polype en développement est en forme de larme; à maturité, il ressemble à un grain de raisin pelé sans pépin.

Traitement

  • Corticostéroïdes locaux en spray

  • Parfois, exérèse chirurgicale

Les corticostéroïdes (p. ex., les aérosols de mométasone [30 mcg/pulvérisation], de béclométhasone [42 mcg/pulvérisation], de flunisolide [25 mcg/pulvérisation]), administrés en 1 ou 2 pulvérisations 2 fois/jour dans chaque cavité nasale, peuvent réduire ou faire disparaître les polypes, de même qu'un cycle d'1 semaine de corticostéroïdes par voie orale administrés à doses décroissantes. Chez les patients atteints de rhinosinusite chronique sévère avec polypes nasaux, les produits biologiques (p. ex., dupilumab) ont été efficaces en réduisant les polypes et en améliorant les symptômes (1).

L'exérèse chirurgicale est nécessaire dans nombre de cas. La chirurgie est indiquée en cas de polypes obstructifs bilatéraux avec difficultés d'avoir une respiration nasale et/ou de surinfection (rhinosinusite) ainsi qu'en cas de polypes unilatéraux qui peuvent masquer une tumeur bénigne ou maligne.

Les polypes ont tendance à récidiver, à moins que l'allergie ou l'infection sous-jacente ne soit contrôlée. Après exérèse des polypes, un traitement local, par le béclométhasone ou le flunisolide, permet de retarder la récidive. Dans les cas sévères et récidivants, une méatotomie maxillaire et/ou une ethmoïdectomie peuvent être indiquées. Ces procédures sont généralement effectuées par voie endoscopique.

Références pour le traitement

  • 1. Bachert C, Han JK, Desrosiers M, et al: Efficacy and safety of dupilumab in patients with severe chronic rhinosinusitis with nasal polyps (LIBERTY NP SINUS-24 and LIBERTY NP SINUS-52): results from two multicentre, randomised, double-blind, placebo-controlled, parallel-group phase 3 trials [published correction appears in Lancet. 2019 Nov 2;394(10209):1618]. Lancet 394(10209):1638–1650, 2019. doi:10.1016/S0140-6736(19)31881-1.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT