Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Thoracoscopie

Par

Rebecca Dezube

, MD, MHS, Johns Hopkins University

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La thoracoscopie est un examen permettant de visualiser les surfaces pulmonaires et la cavité pleurale au moyen d’une sonde de visualisation (thoracoscope).

La thoracoscopie est utilisée pour visualiser les poumons et l’espace qui les entoure (cavité pleurale). Les médecins peuvent l’utiliser pour visualiser les poumons et la plèvre lorsque des examens moins invasifs ne donnent pas de résultats concluants.

La thoracoscopie peut aussi être utilisée pour certaines interventions chirurgicales. Quand elle est utilisée pour une intervention chirurgicale, la procédure est souvent dénommée chirurgie thoracoscopique vidéo assistée (CTVA). Le moyen le plus couramment utilisé pour prélever du tissu pulmonaire est la thoracoscopie. En plus de la possibilité de visualiser la surface pulmonaire et la plèvre, la thoracoscopie permet de prélever un échantillon de tissu en vue d’un examen au microscope et d’une mise en culture. Un thoracoscope peut également être utilisé pour drainer les accumulations de liquide dans la cavité pleurale (épanchements pleuraux). Dans certains cas, le médecin administre des médicaments par le biais du thoracoscope pour éviter une récidive d’épanchement liquidien dans la cavité pleurale.

La personne est généralement sous anesthésie générale pour une CTVA, mais on peut parfois réaliser une thoracoscopie sur une personne éveillée mais sous sédation. Le chirurgien effectue jusqu’à trois petites incisions dans la paroi thoracique et introduit le thoracoscope dans la cavité pleurale ; cela permet l’entrée d’air, qui collabe le poumon. Après l’intervention chirurgicale, le thoracoscope est retiré et un drain thoracique est inséré pour retirer l’air qui a pénétré dans la cavité pleurale pendant l’examen, permettant ainsi au poumon collabé de se regonfler.

Les complications sont similaires à celles de la thoracentèse et incluent fièvre, saignement, infection et fuite d’air dans la cavité pleurale (provoquant un pneumothorax) ou les tissus sous la peau autour de l’incision si le poumon est déchiré. Cependant, cet examen est plus invasif, laissant une petite cicatrice et nécessitant une hospitalisation.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Bronchodilatateurs
Vidéo
Bronchodilatateurs
Pendant la respiration normale, l’air passe par le nez, descend dans la trachée puis dans...
Modèles 3D
Tout afficher
Structure des poumons
Modèle 3D
Structure des poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT