Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Intoxication alimentaire à staphylocoque

Par

Thomas G. Boyce

, MD, MPH, University of North Carolina School of Medicine

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources du sujet

L’intoxication alimentaire à staphylocoque est due à l’ingestion d’aliments contaminés par des toxines produites par certains types de staphylocoques, qui provoquent une diarrhée et des vomissements.

  • Ce trouble peut être causé par les toxines produites par la bactérie Staphylococcus aureus.

  • Les toxines sont présentes dans les aliments contaminés.

  • Les symptômes habituels comprennent des nausées et des vomissements sévères qui apparaissent environ 2 à 8 heures après l’ingestion de l’aliment contaminé.

  • Le diagnostic repose généralement sur les symptômes de la personne.

  • La meilleure manière d’empêcher toute intoxication alimentaire est de préparer soigneusement les aliments.

  • Le traitement implique généralement de boire beaucoup.

Les staphylocoques se développent dans les aliments où ils produisent des toxines. L’intoxication alimentaire staphylococcique n’est donc pas due à l’ingestion de bactéries, mais plutôt à l’ingestion de toxines fabriquées par les bactéries qui sont déjà présentes dans l’aliment contaminé. Les préparations à base de crème (p. ex., les pâtisseries), le lait, la viande et le poisson conservés trop longtemps après décongélation ou au réfrigérateur constituent les aliments le plus souvent contaminés. Le risque d’une épidémie est élevé lorsque des techniciens alimentaires qui ont des infections cutanées contaminent des aliments insuffisamment cuits ou laissés à température ambiante. Malgré la contamination, de nombreux aliments ont un goût normal et une odeur normale.

Symptômes

Les symptômes de l’intoxication alimentaire staphylococcique se manifestement en général soudainement avec des nausées et des vomissements sévères qui apparaissent environ 2 à 8 heures après l’ingestion de l’aliment contaminé. Parmi les autres symptômes peuvent figurer des douleurs abdominales proches de crampes, une diarrhée, et parfois de la fièvre et des céphalées. Des pertes importantes d’eau et d’électrolytes peuvent entraîner une asthénie et une hypotension artérielle importante (choc). Les symptômes durent en général moins de 12 heures, et la guérison est le plus souvent complète.

Parfois, l’intoxication alimentaire à staphylocoque est mortelle, surtout chez les jeunes enfants, les personnes âgées et les patients affaiblis par des maladies chroniques.

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

  • Parfois, analyses de laboratoire des aliments

Généralement, les symptômes permettent au médecin de diagnostiquer la gastro-entérite (inflammation de la muqueuse de l’estomac, de l’intestin grêle et du côlon).

Un diagnostic plus spécifique d’intoxication alimentaire staphylococcique peut être suspecté quand d’autres sujets qui ont consommé le même aliment présentent les mêmes symptômes, ou lorsque les troubles peuvent être attribués à une seule source de contamination. Pour confirmer le diagnostic, le staphylocoque doit être identifié dans l’aliment suspect par le laboratoire, mais cette analyse n’est généralement pas effectuée, car les résultats ne changent pas le traitement.

Prévention

  • Préparation et manipulation correcte des aliments

Une préparation soignée des aliments peut prévenir l’intoxication alimentaire staphylococcique. Une personne qui présente une infection cutanée ne doit pas préparer des aliments pour d’autres personnes tant que l’infection n’est pas guérie. Les aliments doivent être consommés immédiatement ou réfrigérés et ne doivent pas être conservés à température ambiante.

Traitement

  • Liquides

  • Parfois, médicaments pour contrôler les nausées et les vomissements

  • Parfois, administration de liquides par voie intraveineuse

Le traitement de l’intoxication alimentaire staphylococcique se limite en général à l’absorption d’une quantité adéquate de boissons. Le médecin peut prescrire un médicament antinauséeux, sous forme d’injections ou de suppositoires, pour contrôler les nausées et les vomissements sévères. Parfois, les pertes hydriques sont si importantes que des solutés doivent être administrés par voie intraveineuse.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment fonctionne l’œsophage
Vidéo
Comment fonctionne l’œsophage
Lorsqu’une personne mange, les aliments se déplacent dans le pharynx (gorge) et traversent...
Modèles 3D
Tout afficher
Fistule anorectale
Modèle 3D
Fistule anorectale

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT