Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Pityriasis versicolor

(Pityriasis versicolor)

Par

Denise M. Aaron

, MD, Dartmouth-Hitchcock Medical Center

Dernière révision totale oct. 2018| Dernière modification du contenu oct. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Le pityriasis versicolor est une infection mycosique de la couche la plus superficielle de la peau, qui entraîne la formation de taches squameuses et dépigmentées.

  • Cette infection est causée par un type de champignon.

  • Les personnes concernées présentent généralement des taches cutanées squameuses.

  • Le diagnostic est basé sur l’aspect de la peau et sur l’examen de grattages cutanés.

  • L’infection récidive fréquemment.

  • Les antimycosiques cutanés, les shampooings et certains médicaments par voie orale sont utilisés pour traiter l’infection.

L’infection, provoquée par Malassezia furfur, est assez fréquente, en particulier chez les jeunes adultes. Malassezia furfur est un type de champignon qui peut exister à la fois sous forme de levure et de moisissure. Levure et moisissure sont des termes utilisés pour décrire ce à quoi ressemble le champignon au microscope.

Malassezia furfur est normalement inoffensif et vit sur la peau, mais peut provoquer un pityriasis versicolor chez certaines personnes. La plupart des personnes touchées sont en bonne santé. Certaines peuvent être génétiquement prédisposées à une prolifération du champignon.

Les autres facteurs de risque du pityriasis versicolor sont la chaleur et l’humidité, ainsi qu’un affaiblissement du système immunitaire dû à la prise de corticoïdes, à une grossesse, une dénutrition, un diabète ou d’autres troubles.

Le pityriasis versicolor est une infection bénigne et n’est pas considéré comme contagieux.

Symptômes

Le pityriasis versicolor est généralement asymptomatique. Cependant, il provoque l’apparition de nombreuses taches squameuses de couleur beige, marron, rosée ou blanche sur le tronc, le cou, l’abdomen et, parfois, sur le visage. Les taches peuvent se rejoindre et former des taches plus étendues. Les taches ne bronzent pas et sont donc plus visibles l’été, lorsque la peau environnante est bronzée. Les personnes dont la peau est naturellement sombre peuvent remarquer des taches plus claires. Les personnes dont la peau est naturellement claire peuvent avoir des taches plus sombres ou plus claires.

Exemples de pityriasis versicolor

Diagnostic

  • Examen clinique de la peau et des prélèvements par grattage

  • Parfois, examen à la lumière de Wood

Le médecin diagnostique le pityriasis versicolor selon l’apparence de la peau et en examinant les prélèvements cutanés au microscope pour voir le champignon.

Il peut utiliser la lumière ultraviolette (lumière de Wood) afin de rendre l’infection plus visible sur la peau.

Pronostic

Il est possible que la pigmentation normale ne réapparaisse qu’après plusieurs mois ou plusieurs années après la disparition de l’infection.

Le pityriasis versicolor récidive en général après un traitement efficace, car la levure responsable vit normalement sur la peau.

Traitement

  • Médicaments antimycosiques par voie cutanée ou, parfois, orale

Tous les médicaments antimycosiques qu’on applique directement sur la zone affectée (topiques) peuvent être utilisés pour traiter le pityriasis versicolor. Un shampooing à base de sulfure de sélénium sur ordonnance est efficace s’il est appliqué sur la zone affectée (pas simplement sur le cuir chevelu) pendant 10 minutes par jour pendant 1 semaine, ou pendant 24 heures une fois par semaine pendant 1 mois. D’autres traitements incluent l’application quotidienne de kétoconazole topique pendant 2 semaines, des bains avec un savon enrichi en pyrithione de zinc ou l’utilisation d’un shampooing à base de sulfate-acide salicylique sur la peau pendant 1 à 2 semaines. (Voir aussi le tableau Quelques médicaments antimycosiques appliqués sur la peau (médicaments topiques).)

Les médicaments antimycosiques administrés par voie orale, comme le fluconazole, sont parfois utilisés pour traiter une infection très étendue ( Médicaments utilisés dans les mycoses sévères) ou fréquente.

Pour réduire le risque de récidive de l’infection, de nombreux médecins recommandent de pratiquer une hygiène méticuleuse et d’utiliser un savon à la pyrithione de zinc régulièrement ou l’un des autres traitements locaux chaque mois.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Cancer de la peau
Vidéo
Cancer de la peau
La peau est l’organe le plus étendu du corps humain. Elle remplit de nombreuses fonctions...
Modèles 3D
Tout afficher
Poussée lymphangitique
Modèle 3D
Poussée lymphangitique

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT