Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Chardon-Marie

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le chardon-Marie est une plante à fleurs violettes. Sa sève et ses graines contiennent un principe actif, la silymarine, qui est un antioxydant puissant. On utilise souvent ce terme à la place du chardon-Marie. (Voir aussi Présentation des compléments alimentaires.)

Propriétés médicinales

Le chardon-Marie est censé protéger le foie contre les virus, les substances toxiques (telles que l’alcool et les toxines de certains champignons vénéneux) et contre certains médicaments qui sont toxiques pour le foie (tels que le paracétamol). Ainsi, les personnes prennent du chardon-Marie pour prévenir et traiter les intoxications aux champignons et d’autres troubles du foie, tels que la cirrhose et l’hépatite C. Des études scientifiques bien conçues n’ont pas démontré que le chardon-Marie présente un bénéfice significatif en cas de trouble du foie ou permet de réduire la mortalité due à une toxicité hépatique.

Le chardon-Marie peut également entraîner une diminution légère à modérée de la glycémie et du taux d’hémoglobine A1c dans le sang chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Effets secondaires possibles

Aucun effet secondaire grave n’a été rapporté.

Les femmes ayant des maladies liées aux hormones (telles que cancer du sein, de l’utérus ou de l’ovaire, endométriose ou fibromes utérins) doivent éviter les parties aériennes du chardon-Marie.

Interactions médicamenteuses possibles

Le chardon-Marie peut intensifier les effets des médicaments qui abaissent le taux de sucre dans le sang (médicaments hypoglycémiants) et interférer avec les médicaments utilisés pour traiter l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), tels que l’indinavir ou le saquinavir.

Informations supplémentaires

  • Centre national de la santé complémentaire et intégrée des NIH : Chardon-Marie

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Pression au niveau de l’oreille
Vidéo
Pression au niveau de l’oreille
L’oreille peut être divisée en trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille...
Échocardiographie transthoracique
Vidéo
Échocardiographie transthoracique
L’écho-doppler couleur fournit une image bidimensionnelle mobile du cœur. En haut à gauche...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT