Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Déshydratation chez l’enfant

Par

Christopher P. Raab

, MD, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

La déshydratation est la perte d’eau de l’organisme, généralement provoquée par des vomissements et/ou une diarrhée.

  • La déshydratation survient lorsqu’il y a une perte significative d’eau corporelle et, dans des quantités variables, d’électrolytes.

  • Les symptômes incluent : soif, sous-activité, sécheresse des lèvres ou de la bouche et diminution de la miction.

  • Une déshydratation sévère peut être mortelle.

  • Le traitement consiste à administrer du liquide et des électrolytes par voie orale ou, dans les cas graves, par voie intraveineuse (dans une veine).

La déshydratation survient lorsque l’organisme perd plus d’eau qu’il n’en acquiert. Des substances appelées électrolytes sont également perdues. Les électrolytes sont des minéraux dans le sang et dans les cellules qui sont essentiels à la vie. Le sodium, le potassium, le chlorure et le bicarbonate sont des exemples d’électrolytes.

Causes

La déshydratation est généralement causée par :

Cause moins fréquente de déshydratation :

  • Ingestion suffisante de liquide, par exemple dans le cadre des maladies infantiles courantes, ou lorsqu’un nouveau-né a du mal à prendre le sein

Toutefois, tous les épisodes de vomissements, diarrhée, ou les deux, n’entraînent pas une déshydratation.

Symptômes

Les nourrissons déshydratés requièrent des soins médicaux immédiats si :

  • La fontanelle sur leur tête est creuse.

  • Leurs yeux sont creux.

  • Ils pleurent sans verser de larmes.

  • Ils ont la bouche sèche.

  • Ils ne produisent pas beaucoup d’urine.

  • Ils sont moins éveillés et moins énergiques (léthargiques).

Une déshydratation légère provoque généralement une sécheresse de la bouche et des lèvres et une augmentation de la soif, et les enfants peuvent uriner moins fréquemment.

En cas de déshydratation modérée, les enfants sont moins interactifs ou joueurs, ont la bouche sèche et urinent moins fréquemment. Une déshydratation modérée à sévère peut faire accélérer le rythme cardiaque et entraîner des vertiges.

En cas de déshydratation sévère, les enfants deviennent somnolents ou léthargiques, ce qui est un signe indiquant qu’ils doivent être examinés par un médecin ou conduits aux urgences immédiatement. Ils pleurent sans verser de larmes. Ils peuvent présenter une décoloration bleuâtre de la peau (cyanose) et respirer rapidement. Parfois, la déshydratation entraîne une augmentation ou une réduction anormale du taux de sel dans le sang. Cette variation du taux de sel dans le sang peut aggraver les symptômes de la déshydratation et la léthargie. Dans les cas les plus graves, l’enfant peut présenter des convulsions, tomber dans le coma ou présenter des lésions cérébrales et mourir.

Diagnostic

  • Examen médical

  • Parfois, analyses de sang et d’urine

Le médecin examine l’enfant et détermine s’il a perdu du poids. Une perte de poids rapide en quelques jours seulement est le plus souvent due à une déshydratation. Le médecin détermine si la déshydratation est légère, modérée ou sévère selon la quantité de poids perdue (si cette quantité est connue).

Pour les enfants modérément à sévèrement déshydratés, les médecins réalisent généralement des analyses de sang et d’urine afin de déterminer les taux d’électrolytes dans leur organisme, le degré de déshydratation, ainsi que la quantité de suppléance hydrique requise.

Traitement

  • Remplacement des liquides perdus

La déshydratation est traitée en administrant des liquides contenant des électrolytes, tels que du sodium et du chlorure. Si la déshydratation est légère, les liquides sont généralement administrés par voie orale. Il existe des solutions réhydratantes buvables spéciales, mais elles ne sont pas toujours nécessaires pour les enfants qui n’ont eu que de légers vomissements ou une légère diarrhée. Quel que soit l’âge de l’enfant, le traitement de la déshydratation est plus efficace sous la forme initiale de petites gorgées fréquentes, prises environ toutes les 10 minutes. La quantité de liquide peut être lentement augmentée et prise à intervalles de plus en plus espacés, si l’enfant ne le vomit pas. Si le seul symptôme est une diarrhée, des quantités plus importantes de liquides peuvent être données à des intervalles plus espacés. Si l’enfant présente des vomissements et une diarrhée, il reçoit de petites gorgées fréquentes de liquides contenant des électrolytes. Si ce traitement augmente la diarrhée, il peut être nécessaire d’hospitaliser l’enfant pour que les liquides soient administrés par voie intraveineuse.

Les nourrissons et les enfants qui ne gardent pas les liquides ingérés, qui deviennent apathiques ou qui présentent d’autres signes graves de déshydratation, doivent recevoir un traitement plus intensif, qui comprend l’administration de liquides et d’électrolytes par voie intraveineuse ou de solutions électrolytiques par sonde nasogastrique (fine sonde en plastique introduite dans le nez et la gorge pour atteindre l’estomac ou l’intestin grêle).

Nourrissons

Chez les nourrissons, le traitement de la déshydratation consiste à encourager l’enfant à boire des liquides contenant des électrolytes. Le lait maternel contient tous les liquides et les électrolytes dont le nourrisson a besoin et constitue le meilleur traitement si possible. Si l’enfant n’est pas nourri au sein, il convient de lui donner des solutions réhydratantes buvables (SRB). Les SRB contiennent des quantités spécifiques de sucres et d’électrolytes. Ces solutions peuvent être achetées sans ordonnance en pharmacie ou d’autres magasins sous la forme de poudres (à mélanger avec de l’eau) ou de liquides prémélangés. La quantité de SRB à administrer sur 24 heures est déterminée selon le poids de l’enfant, mais généralement, elle doit être d’environ 100 à 165 ml de SRB par kilogramme de poids. Ainsi, un nourrisson de 10 kg doit boire entre 1 000 et 1 650 ml au total sur 24 heures.

Enfants plus grands

Les enfants âgés de plus de 1 an peuvent prendre de petites gorgées de bouillon clair ou de soupe, de boissons gazeuses claires, de gélatine, de jus de fruits dilués dans un volume équivalent d’eau, ou des bâtonnets de sirop glacé. L’eau plate, les jus de fruits non dilués et les boissons énergétiques ne sont pas adaptés au traitement de la déshydratation quel que soit l’âge, du fait de la faible concentration en sel de l’eau et en raison de la teneur élevée des jus de fruits en sucre et autres ingrédients qui peuvent irriter le tube digestif. La SRB est une alternative, tout particulièrement destinée à la déshydratation modérée. Si l’enfant garde les liquides pendant 12 à 24 heures, il peut reprendre une alimentation normale.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Drains
Vidéo
Drains
Lorsque les ondes sonores atteignent l’oreille, elles sont rassemblées par l’oreille externe...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT