Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Infection par le virus herpes simplex (VHS) chez le nouveau-né

(Neonatal Herpes Simplex Virus Infection)

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

L’infection par le virus herpes simplex ne provoque généralement que des vésicules récurrentes gênantes chez les adultes en bonne santé, mais peut causer une infection sévère chez les nouveau-nés.

  • Les nouveau-nés peuvent être infectés à la naissance ou après la naissance.

  • Le symptôme principal est une éruption de vésicules.

  • Le diagnostic se base généralement sur des analyses d’échantillons prélevés au niveau des vésicules.

  • De nombreux enfants non traités meurent.

  • Pour prévenir la transmission de l’infection, les femmes infectées peuvent accoucher par césarienne.

  • Les nouveau-nés infectés par le virus herpes simplex reçoivent le médicament antiviral aciclovir.

Habituellement, le virus herpes simplex (VHS) est transmis lors du passage du nouveau-né à travers le tractus génital infecté de la mère. Même les mères infectées qui ne présentent pas de symptômes de l’herpès peuvent transmettre l’infection. Parfois, les nouveau-nés sont infectés après la naissance lorsque l’infection est transmise par quelqu’un atteint d’une infection active. Chez les nouveau-nés, l’infection par le VHS peut conduire au décès ou à des problèmes chroniques.

Symptômes

Les symptômes de l’infection par le virus herpes simplex apparaissent en général entre la première et la troisième semaine de vie, mais peuvent, dans de rares cas, ne pas apparaître avant la quatrième semaine. Le premier symptôme est généralement une éruption de petites vésicules remplies de liquide. Les vésicules peuvent également apparaître dans la bouche et autour des yeux.

Exemples de lésions et de vésicules en cas d’infection par le virus herpes simplex chez le nouveau-né

Chez certains nouveau-nés, l’infection n’affecte que certaines zones (localisée). Par exemple, l’infection peut impliquer seulement les yeux, la peau ou la bouche. Parfois, seuls le cerveau et le système nerveux sont touchés. Si une infection localisée n’est pas traitée, certains nouveau-nés développent une maladie généralisée.

Chez d’autres nouveau-nés, l’infection est généralisée et affecte de nombreuses zones. Chez ces nourrissons, des organes, comme les yeux, les poumons, le foie, le cerveau et la peau, sont affectés. Les symptômes incluent une apathie, une diminution du tonus musculaire, des problèmes respiratoires, des pauses lors de la respiration (apnée) et des convulsions.

Diagnostic

  • Analyse d’un échantillon prélevé au niveau des vésicules et d’autres liquides biologiques

Pour diagnostiquer l’infection par le virus herpes simplex, le médecin prélève des échantillons de matériel provenant des vésicules et d’autres liquides biologiques et envoie les échantillons à un laboratoire pour mettre en culture le virus et identifier le virus herpes simplex. Les médecins peuvent également réaliser un test par réaction en chaîne par polymérase (PCR) sur les échantillons. Ce test recherche le matériel génétique du virus et permet aux médecins d’identifier le virus rapidement.

Si les médecins suspectent une infection cérébrale chez le nouveau-né, une ponction lombaire (rachicentèse, voir la figure Réalisation d’une ponction lombaire) peut être réalisée pour prélever un échantillon de liquide céphalorachidien.

Pronostic

Si une infection herpétique du nouveau-né n’est pas traitée, elle évolue habituellement en problèmes sévères. Environ 85 % des bébés atteints d’une infection herpétique généralisée non traitée meurent. Environ 50 % des nouveau-nés atteints d’une infection cérébrale non traitée meurent. Le décès n’est pas fréquent chez les nouveau-nés dont l’infection se limite à la peau, aux yeux ou à la bouche. Sans traitement, au moins 65 % des survivants d’une maladie généralisée ou d’une infection cérébrale présentent des problèmes neurologiques sévères.

Un traitement approprié avec des médicaments antiviraux réduit le taux de décès et augmente significativement la probabilité d’un développement normal.

Prévention

Les efforts visant à prévenir la transmission de la mère au nouveau-né ne se sont pas révélés très efficaces. Cependant, les femmes qui présentent des vésicules sur les organes génitaux aux alentours de l’accouchement doivent passer un test de dépistage de l’infection par le virus herpes simplex.

Si la mère présente une infection herpétique active lors de l’accouchement, un accouchement par césarienne peut être réalisé pour réduire le risque de transmission de l’infection au nouveau-né. De plus, pendant le travail, il ne faut utiliser aucun dispositif de surveillance sur le cuir chevelu d’un nouveau-né dont la mère peut présenter un herpès génital actif, car ce genre de dispositif adhère au cuir chevelu et peut transmettre l’infection. Les nouveau-nés nés d’une mère présentant une infection herpétique active doivent faire l’objet d’un dépistage à la recherche d’une infection par le virus herpes simplex.

Lorsqu’ils sont administrés aux femmes au cours des dernières semaines de grossesse, les médicaments antiviraux aciclovir et valaciclovir peuvent prévenir les récidives lors de l’accouchement et réduire la nécessité de recourir à une césarienne.

Traitement

  • Aciclovir

Les nouveau-nés dont l’infection est diffuse reçoivent le médicament antiviral aciclovir par voie intraveineuse pendant 3 semaines, puis par voie orale pendant 6 mois. Les nouveau-nés dont l’infection est localisée reçoivent de l’aciclovir par voie intraveineuse pendant 2 semaines. Ce médicament ne guérit pas l’infection, mais permet de prévenir sa propagation et limite les symptômes.

Les infections oculaires sont également traitées par collyre à base de trifluridine, d’iododésoxyuridine ou de vidarabine.

Des soins supplémentaires, comme des liquides et une assistance respiratoire, sont fournis si besoin.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Vaccinations infantiles
Parmi les termes suivants, lequel est une autre manière de désigner la vaccination ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT