honeypot link

Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Tachycardie ventriculaire
Tachycardie ventriculaire
Tachycardie ventriculaire

Le cœur est un muscle qui se contracte par séquences rythmiques tout au long de la vie. Chaque battement est stimulé par un signal électrique généré par le système de conduction du cœur. Un cœur normal bat au rythme de 60 à 100 fois par minute. Parfois, un dysfonctionnement du système de conduction entraîne des battements cardiaques trop rapides, trop lents ou irréguliers. Un examen, appelé électrocardiogramme ou ECG, peut mesurer et enregistrer l’activité électrique du cœur.

Dans un battement cardiaque normal, le signal du cœur suit une voie spécifique à travers le cœur. Le signal commence dans le nœud sinoauriculaire, ou nœud SA, localisé dans l’oreillette droite. Le nœud SA déclenche la contraction des oreillettes, ce qui envoie le sang dans les ventricules. Le signal électrique se déplace ensuite à travers le nœud auriculo-ventriculaire, ou nœud AV, puis dans les ventricules. Le signal entraîne à présent une contraction des ventricules, ce qui évacue le sang vers les poumons et le corps.

La tachycardie est un type d’arythmie, ou rythme cardiaque irrégulier, dans lequel le cœur bat à plus de 100 battements par minute. Il existe de nombreux types de tachycardie, mais la forme la plus fréquente et la plus sévère est la tachycardie ventriculaire.

La tachycardie ventriculaire apparaît lorsque l’activité électrique du cœur commence dans les ventricules plutôt que dans le nœud SA. Lorsque cela se produit, les ventricules battent plus vite que les oreillettes. Les contractions rythmiques précises normales entre les oreillettes et les ventricules sont interrompues, ce qui perturbe le flux sanguin irriguant le cœur et l’organisme.

Les symptômes de la tachycardie peuvent inclure des étourdissements et des évanouissements en raison de l’interruption du flux sanguin vers le cerveau. La tachycardie peut être provoquée par de nombreux facteurs, notamment l’exercice physique ou un effort excessif. Cependant, des lésions peuvent se produire si la tachycardie est prolongée et persistante, et si la cause sous-jacente n’est pas traitée.

Les traitements de la tachycardie peuvent inclure des médicaments et/ou des interventions chirurgicales. Dans certains cas, un défibrillateur implanté peut être inséré dans le thorax afin de réguler la fréquence cardiaque.

Dans ces sujets
Tachycardie ventriculaire