honeypot link

Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Spotlight on Aging: Pneumonia

Spotlight on Aging: Pneumonia

La pneumonie est plus fréquente chez les personnes âgées que chez les personnes plus jeunes, et elle a aussi tendance à être plus grave chez les personnes âgées. Chez de nombreuses personnes âgées, l’infection se propage au-delà des poumons.

Les défenses contre l’infection sont affaiblies chez les personnes âgées. Les mécanismes qui éliminent les micro-organismes des voies respiratoires ne sont pas aussi efficaces chez les personnes âgées que chez les personnes plus jeunes. La faiblesse peut rendre la toux moins vigoureuse. Le vieillissement affaiblit également le système immunitaire. Les personnes âgées qui ont un risque plus élevé de développer une pneumonie incluent les catégories suivantes :

  • Les personnes dont les poumons ont été endommagés par le tabagisme (le tabagisme irrite la muqueuse des poumons et paralyse les cellules qui balaient et nettoient normalement les voies respiratoires) ou la bronchopneumopathie chronique obstructive

  • Les personnes dont les poumons ont été récemment irrités par une infection légère, comme un rhume ou, tout particulièrement, la grippe

  • Les personnes qui ont un réflexe de toux médiocre, par exemple en raison d’un accident vasculaire cérébral antérieur, ou qui sont trop faibles pour tousser vigoureusement (ou qui souffrent de douleurs suite à une chirurgie récente ou à un accident récent)

  • Les personnes qui sont moins en mesure de combattre les infections, y compris les personnes sous-alimentées

  • Les personnes qui prennent certains médicaments, tels que les corticoïdes

  • Les personnes qui ont certaines maladies, comme une insuffisance cardiaque ou un diabète

  • Les personnes qui ont un cancer dans les voies respiratoires des poumons ou à proximité (le cancer peut bloquer les voies respiratoires et piéger les micro-organismes qui ont atteint les sacs d’air)

  • Les personnes qui sont paralysées (par exemple, en raison d’une lésion du rachis ou d’un accident vasculaire cérébral)

  • Les personnes qui ne sont pas totalement conscientes (en partie parce qu’elles sont incapables de tousser)

La vaccination permet de prévenir l’infection par certains types de micro-organismes qui causent la pneumonie. Ainsi, les médecins recommandent que les personnes âgées de 65 ans ou plus reçoivent le vaccin pneumococcique. Les personnes de moins de 65 ans qui ont des affections médicales à cause desquelles leur risque de développer une pneumonie est plus élevé doivent aussi recevoir le vaccin. Les médecins recommandent également que les personnes âgées, en particulier, reçoivent un vaccin annuel contre la grippe, car le virus de la grippe peut aussi causer la pneumonie ou y contribuer.

La plupart des personnes âgées qui contractent une pneumonie sont traitées à l’hôpital avec des antibiotiques par voie intraveineuse. La pneumonie peut rendre les personnes âgées très malades très rapidement, et ces dernières ont tendance à moins bien réagir aux antibiotiques oraux.