Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Protection des adultes par les vaccins

Protection des adultes par les vaccins

Maladie*

Qui doit-on vacciner ?

Personnes ayant été exposées à l’anthrax

Personnes pouvant être exposées à l’anthrax, à savoir :

  • Personnel miliaire actif

  • Personnel de certains laboratoires

  • Les vétérinaires

Tous les adultes qui n’ont pas été vaccinés ou qui n’ont pas eu la varicelle

Tous les adultes (généralement sous la forme d’un vaccin combiné avec celui du tétanos [DT] et celui de la coqueluche [DTCoq]), s’ils n’ont jamais été vaccinés

Les femmes enceintes doivent recevoir le DTCoq lors de chaque grossesse

Adultes qui n’ont pas été vaccinés et qui sont exposés à un risque élevé, à savoir :

Adultes qui n’ont pas été vaccinés et qui sont exposés à un risque élevé, à savoir :

  • Personnes qui voyagent ou résident dans des régions où l’infection est fréquente

  • Personnes qui consomment des drogues (comme la méthamphétamine)

  • Hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes

  • Personnes atteintes d’une maladie hépatique chronique ou présentant des taux élevés de certaines enzymes hépatiques dans le sang

  • Adultes en bonne santé de 40 ans ou moins qui ont récemment été exposés au virus de l’hépatite A

  • Personnes qui prévoient d’être en contact étroit avec un enfant adopté au cours des 60 jours suivant l’arrivée de l’enfant aux États-Unis depuis une région où l’hépatite A est fréquente

  • Personnes sans domicile fixe

  • Femmes enceintes identifiées comme étant à risque d’infection par l’hépatite A pendant la grossesse (comme les femmes qui voyagent à l’international, qui se droguent [par injection ou non], qui peuvent être exposées au travail, qui prévoient un contact personnel étroit avec un enfant adopté à l’international ou qui sont sans domicile) ou qui sont exposées à un risque de maladie très grave ou de décéder d’une infection par le virus de l’hépatite A (comme les femmes qui souffrent d’une maladie hépatique chronique ou de l’infection par le VIH)

Adultes qui n’ont pas été vaccinés et qui sont exposés à un risque élevé, à savoir :

Tous les individus de sexe masculin et de sexe féminin n’ayant jamais été vaccinés (généralement à l’âge de 11 ou 12 ans) jusqu’à l’âge de 26 ans

Tous les adultes âgés de 27 à 45 ans doivent discuter avec leur médecin d’une éventuelle vaccination

Toutes les personnes âgées de plus de 6 mois

Tous les adultes nés à partir de 1957, sauf s’ils ont des documents prouvant qu’ils ont été vaccinés avec une ou plusieurs doses de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) ou si des analyses de laboratoire détectent des preuves d’immunité contre la rougeole

Toujours administré sous la forme d’un vaccin combiné avec celui des oreillons et de la rubéole (n’est pas disponible en vaccin unique)

Certaines personnes de plus de 55 ans

Les personnes âgées de 16 à 23 ans qui le souhaitent

Personnes à risque élevé, à savoir :

Tous les adultes nés à partir de 1957, sauf s’ils ont des documents prouvant qu’ils ont été vaccinés avec une ou plusieurs doses de vaccin ROR ou si des analyses de laboratoire détectent des preuves d’immunité contre les oreillons

Toujours administré sous la forme d’un vaccin combiné avec celui de la rougeole et de la rubéole (n’est pas disponible en vaccin unique)

Tous les adultes (généralement administré sous la forme d’un vaccin combiné avec celui du tétanos et de la diphtérie sous forme de DTCoq), s’ils n’ont jamais été vaccinés

Femmes enceintes au cours de chaque grossesse

Personnes âgées d’au moins 65 ans

Adultes à risque élevé, à savoir :

Adultes exposés à un risque élevé, à savoir :

  • Personnes voyageant dans des régions où la poliomyélite est courante

  • Personnel des laboratoires travaillant sur le virus de la poliomyélite

  • Personnes qui traitent les personnes éventuellement atteintes de la poliomyélite

Personnes ayant été mordues par certains animaux

Personnes pouvant présenter un risque accru d’exposition à des animaux infectés, à savoir :

  • Vétérinaires et le personnel animalier

  • Laborantins qui manipulent des animaux pouvant avoir la rage

  • Personnes qui explorent des grottes à chauves-souris

  • Personnes qui vivent ou séjournent plus de 30 jours dans des pays en voie de développement où la rage canine est répandue

Tous les adultes nés à partir de 1957, sauf s’ils ont des documents prouvant qu’ils ont été vaccinés avec une ou plusieurs doses de vaccin ROR ou si des analyses de laboratoire détectent des preuves d’immunité contre la rubéole

Femmes qui prévoient de tomber enceintes et qui ne sont pas immunisées contre la rubéole

Toujours administré sous la forme d’un vaccin combiné avec celui de la rougeole et des oreillons (n’est pas disponible en vaccin unique)

Personnes âgées de 50 ans et plus

N’est pas recommandé actuellement, sauf pour les personnes à risque élevé d’exposition au virus de la variole, comme les personnes travaillant en laboratoire qui manipulent directement le virus et le matériel apparenté

Tous les adultes tous les 10 ans (généralement sous la forme d’un vaccin combiné avec celui du tétanos et de la diphtérie [DT] ou celui de la coqueluche [DTCoq]), s’ils n’ont jamais été vaccinés

Les femmes enceintes doivent recevoir le DTCoq lors de chaque grossesse

Les personnes voyageant dans des régions où l’infection est fréquente

Personnel des laboratoires travaillant avec la bactérie provoquant la typhoïde

Personnes voyageant dans certaines parties de l’Afrique et de l’Amérique du Sud où l’infection est fréquente

* Aux États-Unis, des vaccins sont disponibles contre ces infections.

VIH = virus de l’immunodéficience humaine ; DT = tétanos-diphtérie ; DTCoq = tétanos-diphtérie-coqueluche.