Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Insuffisance hépatique

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le foie est un organe situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Il a de nombreuses missions essentielles :

  • Dégrader les produits chimiques et les médicaments

  • Générer un suc digestif appelé la bile

  • Produire de nombreuses substances essentielles, notamment celle qui permet au sang de coaguler en cas d’hémorragie

Qu’est-ce que l’insuffisance hépatique ?

On parle d’insuffisance hépatique lorsque le foie ne fonctionne plus correctement. L’insuffisance hépatique peut toucher une ou plusieurs des fonctions du foie.

  • L’insuffisance hépatique survient lorsqu’une grande partie du foie est atteinte

  • Certaines maladies, certains médicaments et l’alcool peuvent abîmer le foie

  • Les personnes atteintes d’insuffisance hépatique peuvent présenter une jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux)

  • Le traitement de l’insuffisance hépatique consiste généralement à en traiter la cause, à manger moins de viande, à limiter l’apport en sel et à ne plus boire d’alcool

  • Parfois, une transplantation hépatique est nécessaire

Quelles sont les causes de l’insuffisance hépatique ?

L’insuffisance hépatique survient lorsqu’une grande partie du foie est atteinte.

Le foie peut être abîmé par des maladies telles que :

  • Hépatite virale (gonflement du foie provoqué par un virus), le plus souvent l’hépatite B

  • Cirrhose (une maladie du foie dans laquelle le tissu hépatique normal est remplacé par du tissu cicatriciel)

Le foie peut également être abîmé par un abus de certaines substances :

Quels sont les symptômes de l’insuffisance hépatique ?

Les symptômes de l’insuffisance hépatique peuvent inclure :

  • Sensation de fatigue ou de faiblesse, ou nausées

  • Jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux)

  • Tendance aux ecchymoses ou aux saignements

  • Gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de liquide (ascite)

  • Vertiges et confusion (encéphalopathie hépatique)

  • Risque accru d’infection en raison d’un affaiblissement du système immunitaire

  • Haleine douceâtre et aigrelette

  • Vomissements sanglants

  • Sang dans les selles

L’insuffisance hépatique peut se développer en quelques jours ou sur plusieurs années.

L’insuffisance hépatique peut être fatale si elle n’est pas traitée. Même après traitement, l’insuffisance hépatique peut être permanente.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une insuffisance hépatique ?

Les médecins s’appuient sur les éléments suivants :

  • Analyses de sang pour vérifier le bon fonctionnement des fonctions hépatiques et identifier la cause de l’insuffisance hépatique

  • Analyses d’urine, analyses de sang et radiographie du thorax pour vérifier si l’insuffisance hépatique touche d’autres parties de l’organisme

Comment les médecins traitent-ils l’insuffisance hépatique ?

Il n’existe aucun traitement permettant d’améliorer l’état du foie. Cependant, les médecins donnent des consignes pour limiter le stress subi par le foie :

  • Manger moins de viande rouge, de poisson, de fromage et d’œufs

  • Manger plus de protéines végétales (telles que le soja)

  • Réduire l’apport en sel (en évitant les plats salés et en ne resalant pas)

  • Ne pas boire d’alcool et éviter les médicaments qui abîment le foie

Si l’état du foie s’aggrave rapidement, les médecins hospitalisent la personne. Le traitement peut comprendre :

  • Liquides par voie intraveineuse pour maintenir la tension artérielle

  • Laxatifs (médicaments pour faciliter la défécation) ou lavements (injection de liquide dans l’anus et les intestins pour faciliter la défécation) pour débarrasser l’organisme des toxines

  • Glucose (sucre) par voie intraveineuse (IV) en cas d’hypoglycémie

  • Transfusions sanguines ou médicaments facilitant la coagulation, en cas d’hémorragie

  • Intubation et dispositif respiratoire (ventilation artificielle) en cas de difficultés respiratoires graves

Une transplantation hépatique (intervention chirurgicale visant à retirer le foie qui ne fonctionne plus et à le remplacer par le foie sain d’un donneur) peut restaurer la fonction hépatique. Cependant, une transplantation hépatique ne convient pas à toutes les personnes atteintes d’insuffisance hépatique.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT