Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Troubles convulsifs

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce qu’un trouble convulsif ?

Les convulsions sont des altérations des signaux électriques du cerveau. Un trouble convulsif est un problème entraînant des convulsions.

Le cerveau se compose de cellules nerveuses. Ces cellules communiquent grâce à des signaux électriques. Des convulsions surviennent si trop de cellules nerveuses envoient des signaux en même temps.

En cas de convulsions, la personne peut :

  • Tomber et commencer à trembler

  • Perdre connaissance ou être confuse

Généralement, au bout de quelques minutes, les cellules nerveuses se remettent à fonctionner normalement et la personne retrouve son état normal.

En cas de convulsions durant plus de 5 minutes, il faut appeler les secours ou se rendre aux urgences immédiatement.

  • Certains médicaments peuvent permettre de prévenir les convulsions.

  • L’épilepsie fait partie des troubles convulsifs.

  • Chez les enfants, une forte fièvre peut parfois provoquer des convulsions (crise hyperpyrétique).

Qu’est-ce que l’épilepsie ?

L’épilepsie est un trouble convulsif qui provoque des convulsions.

Certaines personnes ont des convulsions une fois et n’en présentent plus jamais. Elles ne sont pas épileptiques. Les personnes épileptiques ont des convulsions fréquentes, mais le nombre de crises varie. Certaines personnes épileptiques n’ont qu’une ou deux crises par an. Certaines ont des crises tous les jours.

Quelles sont les causes des troubles convulsifs ?

La plupart du temps, les médecins ne savent pas ce qui provoque un trouble convulsif.

Si les premières convulsions apparaissent lorsque la personne est bébé, la cause est généralement différente des convulsions qui surviennent à l’âge adulte.

Si les premières convulsions apparaissent avant l’âge de 2 ans, les causes courantes sont :

  • Forte fièvre

  • Problèmes au niveau de l’équilibre chimique de l’organisme, ce que l’on appelle troubles métaboliques

  • Malformation congénitale du cerveau

  • Manque d’oxygène pendant l’accouchement

  • Prise de certains médicaments par la mère pendant la grossesse

Si les premières convulsions apparaissent après l’âge de 18 ans, les causes courantes sont :

Si une seule crise de convulsions se produit, la cause la plus courante est :

  • Médicaments sur ordonnance

  • Manque de sommeil

  • Infection cérébrale (de type méningite)

  • Forte fièvre

  • Battements cardiaques anormaux

  • Faible taux d’oxygène ou de sucre dans le sang

Les convulsions peuvent être provoquées par des lumières clignotantes ou des jeux vidéo (épilepsie réflexe), mais cela est rare.

Comment se manifestent les convulsions ?

La personne peut présenter des symptômes avant l’apparition des convulsions (il s’agit de l’aura). On peut remarquer :

  • Odeur étrange

  • Goût étrange

  • Impression de déjà vu (impression que quelque chose qui est en train de se produire s’est déjà produit auparavant)

  • Sensation d’être sur le point de convulser

Pendant les convulsions, la personne n’est pas consciente de son environnement et ne peut ni parler ni répondre. Toutefois, la personne continue à respirer.

Pendant les convulsions, la personne peut :

  • Tomber et commencer à trembler de tout son corps

  • Avoir le regard vide ou être confuse

  • Perdre son tonus musculaire et perdre connaissance

  • Ne plus être capable de parler

  • Cambrer le dos et sembler raide

  • Perdre le contrôle de sa vessie ou de son sphincter et uriner ou déféquer

Il arrive que les convulsions (spasmes musculaires) ne concernent qu’une partie du corps, telle que le bras et la jambe d’un seul côté.

Après les convulsions, la personne peut être un peu confuse pendant une heure ou deux et présenter des symptômes tels que :

  • Céphalées

  • Courbatures

  • Sensation de faiblesse et de fatigue extrêmes

Si la personne convulse alors qu’elle conduit ou gravit une échelle, elle peut se faire mal ou blesser d’autres personnes.

Que font les médecins après des convulsions ?

Les médecins font différentes choses selon que la personne a déjà eu ou non des convulsions auparavant. Si elle a déjà eu des convulsions, elle n’aura généralement pas à subir autant d’examens.

S’il s’agissait de premières convulsions, les médecins doivent déterminer ce qui les a provoquées. Les médecins examinent la personne et posent de nombreuses questions et réalisent généralement des examens tels que :

  • Électroencéphalographie (EEG), un examen indolore et sans danger mesurant les signaux électriques du cerveau

  • Analyses de sang ou d’urine

  • Électrocardiogramme (ECG), un examen rapide, indolore et sans danger mesurant les voies de conduction électrique du cœur ainsi que la vitesse et la forme des battements cardiaques

  • IRM, un examen d’imagerie qui utilise un champ magnétique puissant pour créer une image détaillée du cerveau

  • Ponction lombaire si les médecins suspectent une infection cérébrale

Si la personne a déjà convulsé auparavant et si les médecins l’ont déjà examinée minutieusement, il se peut qu’elle n’ait pas à subir d’examens. Généralement, les médecins souhaitent voir la personne et réaliser des examens si :

  • Les convulsions ont duré plus longtemps que d’habitude

  • Les convulsions étaient différentes par rapport aux convulsions habituelles

  • La personne a mis plus de temps que d’habitude à retrouver un état normal

  • La personne est fiévreuse

  • La personne s’est fait mal

Si la personne prend des médicaments pour prévenir les convulsions, les médecins demandent généralement des analyses de sang afin de s’assurer que le médicament est présent en quantité suffisante dans la circulation sanguine.

Les médecins diagnostiquent un trouble convulsif si la personne a eu au moins 2 crises de convulsions à des moments différents.

Comment les médecins traitent-ils les troubles convulsifs ?

En cas de convulsions chez un médecin ou à l’hôpital, les médecins peuvent :

  • Administrer un médicament par voie intraveineuse (IV) pour arrêter les convulsions, si elles durent plus de 5 minutes

Si les médecins peuvent déterminer la cause des convulsions, ils traitent cette cause.

Pour prévenir les convulsions, les médecins :

  • Prescrivent un anticonvulsivant à prendre tous les jours

  • Recommandent d’éviter l’alcool, les drogues et le stress, si cela déclenche les convulsions

Il est très important de prendre l’anticonvulsivant conformément à la prescription du médecin. Le fait de ne pas prendre ce médicament est une cause courante de convulsions.

En cas de convulsions au cours des 6 derniers mois, les médecins recommandent généralement de ne PAS :

  • Utiliser d’outils électriques

  • Escalader

  • Nager

  • Prendre des bains dans une baignoire

  • Conduire

Lorsqu’une période de 6 mois sans convulsions s’est écoulée, la personne peut généralement recommencer à faire ces choses.

Que faire si quelqu’un a des convulsions ?

  • Ne pas paniquer : la plupart des convulsions s’arrêtent d’elles-mêmes au bout d’une minute ou deux

  • Tenir la personne éloignée de ce qui pourrait la blesser (par exemple, des escaliers ou des objets pointus)

  • Desserrer les vêtements serrés autour du cou de la personne

  • Placer la personne sur un côté

  • Placer un oreiller sous la tête de la personne

  • Rester avec la personne jusqu’à la fin des convulsions

  • Appeler un médecin

Malgré ce que l’on pense :

  • Ne PAS mettre une cuillère ou quoi que ce soit d’autre dans la bouche de la personne

  • Ne PAS essayer de tenir la langue de la personne

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT