Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Accident vasculaire cérébral

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Un AVC est un problème cérébral soudain qui se produit lorsqu’un vaisseau sanguin dans votre cerveau se bloque ou se rompt et saigne.

Une partie de votre cerveau cesse de recevoir du sang. Le tissu cérébral qui ne reçoit pas de sang arrête de fonctionner et meurt. Si une quantité importante de tissu cérébral est touchée, vos symptômes seront plus sévères.

Si un vaisseau sanguin bloqué s’ouvre rapidement de façon spontanée, vos symptômes peuvent disparaître totalement. On appelle cela un accident ischémique transitoire (AIT), qui est un signe d’alerte indiquant que vous pourriez prochainement avoir un AVC.

  • Les symptômes de l’AVC sont soudains

  • Les symptômes sont différents selon la partie et la quantité de cerveau qui a été touchée

  • Vous pouvez présenter un engourdissement ou un affaissement du visage, une faiblesse d’un bras ou d’une jambe, des troubles de la vision, des troubles de la parole ou un mal de tête très intense

  • Les symptômes n’impliquent souvent qu’un seul côté du corps

  • Même si le tissu cérébral qui est mort ne peut pas être récupéré, parfois d’autres parties de votre cerveau apprennent à prendre la relève des parties endommagées

  • Si vous présentez n’importe quel symptôme qui vous fait penser que vous avez un AVC, vous devez vous rendre aux urgences

  • Un traitement avec des médicaments peut aider à limiter les lésions cérébrales et à prévenir un futur AVC

Quelles sont les causes d’un AVC ?

Les AVC sont provoqués par un manque de flux sanguin vers une partie de votre cerveau pour les raisons suivantes :

  • Un vaisseau sanguin bloqué dans votre cerveau

  • Un vaisseau sanguin qui saigne dans votre cerveau

Un vaisseau sanguin bloqué peut être dû à :

  • Un caillot de sang qui se forme dans un vaisseau sanguin de votre cerveau

  • Un caillot de sang qui se forme dans votre cœur ou dans un vaisseau sanguin proche de votre cœur qui se détache, se déplace dans le flux sanguin et se retrouve coincé dans un vaisseau sanguin de votre cerveau

  • Un dépôt de graisse (plaque) qui se détache de la paroi d’un vaisseau sanguin, se déplace vers votre cerveau et se retrouve coincé dans un vaisseau sanguin

Les dépôts de graisse dans vos vaisseaux sanguins sont appelés athérosclérose (durcissement des artères). La présence d’athérosclérose dans les deux gros vaisseaux sanguins du cou (les artères carotides) peut provoquer un AVC ou un accident ischémique transitoire (AIT), car la majorité de l’apport sanguin au cerveau provient de ces vaisseaux sanguins.

Un vaisseau sanguin qui saigne dans votre cerveau peut être dû à :

  • Une rupture d’anévrisme

Un anévrisme est un renflement dans la paroi d’un vaisseau sanguin. Si vous avez un AVC dû à un anévrisme, il est probable que vous soyez né(e) avec cet anévrisme. D’autres anévrismes se développent plus tard et sont dus à une hypertension présente pendant de nombreuses années.

Obstructions et caillots : Causes de l’accident vasculaire cérébral ischémique

Lorsqu’une artère qui transporte le sang au cerveau est obstruée ou bloquée, un accident vasculaire cérébral ischémique peut se produire. Les artères peuvent être obstruées par des dépôts graisseux (athéromes ou plaques) causés par l’athérosclérose. Les athéromes se présentent souvent dans les artères du cou, en particulier les artères carotides internes.

Les artères peuvent également être obstruées par un caillot sanguin (thrombus). Les caillots de sang peuvent se former sur un athérome dans une artère. Des caillots peuvent également se former dans le cœur des personnes présentant un trouble cardiaque. Une partie d’un caillot peut se détacher et migrer dans la circulation sanguine (devenant un embole). L’embole peut ensuite bloquer une artère qui irrigue le cerveau, comme une des artères cérébrales.

Obstructions et caillots : Causes de l’accident vasculaire cérébral ischémique

Quels sont les facteurs de risque de l’AVC ?

Les principaux facteurs de risque de l’AVC sont les suivants :

D’autres facteurs de risque comprennent :

Quels sont les symptômes de l’AVC ?

Les symptômes commencent rapidement, généralement en quelques minutes. Un AVC sévère peut vous tuer immédiatement.

De nombreux symptômes différents peuvent survenir, en fonction de la partie de votre cerveau qui ne reçoit pas assez de sang :

  • Sensation de faiblesse ou engourdissement d’un côté de votre visage ou de votre corps

  • Difficultés à parler

  • Difficultés à avaler

  • Difficultés à comprendre ce que disent les autres

  • Confusion

  • Perte de coordination

  • Taches noires dans votre champ de vision

Un gonflement du cerveau (œdème) peut être provoqué par un AVC sévère. Il provoque des symptômes de plusieurs heures à 1 à 2 jours plus tard. Vous pouvez vous sentir confus(e) ou sombrer dans le coma. Le gonflement du cerveau est l’une des principales raisons pour lesquelles un AVC peut être fatal.

Quels sont les problèmes à long terme après un AVC ?

Après un AVC, vous pouvez :

  • Perdre du poids ou vous étouffer avec des aliments et des boissons (aspiration) parce que vous ne pouvez pas avaler correctement les aliments

  • Présenter des escarres (plaies de pression) parce que vous ne pouvez pas changer de position de vous-même

  • Avoir des caillots sanguins qui se forment dans les jambes parce que vous ne vous déplacez pas

  • Avoir des convulsions parce que les cellules du cerveau proches de la zone de l’AVC sont endommagées

  • Vous sentir déprimé(e) à cause de tous les problèmes provoqués par votre AVC

Comment mon médecin saura-t-il si j’ai eu un AVC ?

Les médecins réaliseront un examen d’imagerie (TDM ou IRM) afin d’obtenir des images détaillées de votre cerveau. La TDM ou l’IRM indiquera à votre médecin si votre AVC a été provoqué par un caillot sanguin ou un vaisseau hémorragique.

Les médecins réaliseront aussi des tests pour découvrir ce qui a provoqué votre AVC :

Comment les médecins traitent-ils un AVC ?

Tout d’abord, vous serez admis(e) à l’hôpital.

À l’hôpital

Les médecins ne peuvent pas réparer le tissu cérébral endommagé par un AVC. Cependant, votre médecin peut vous administrer des traitements afin de :

  • Retirer un caillot de sang ou refermer un vaisseau hémorragique

  • Empêcher l’aggravation des lésions cérébrales en ramenant votre fréquence cardiaque, votre tension artérielle et votre température corporelle à des valeurs normales

  • Si vous avez eu un caillot sanguin, vous empêcher d’en avoir un autre en vous administrant des anticoagulants

  • Vous aider à fonctionner au mieux (avec de la rééducation)

Si votre AVC a été provoqué par un caillot sanguin, les médecins peuvent parfois faire en sorte qu’il se désagrège avec des médicaments (thrombolytiques). Si le caillot se désagrège suffisamment rapidement, vos symptômes peuvent disparaître totalement. Cependant, les médicaments doivent être administrés dans les premières heures. De plus, certaines personnes présentent un risque élevé de complications dues à ces médicaments et ne peuvent pas les utiliser en toute sécurité.

Si votre AVC a été provoqué par un rétrécissement des vaisseaux sanguins du cou, les médecins peuvent réaliser une chirurgie pour les ouvrir. Ils peuvent aussi placer un petit tube (stent) dans le vaisseau sanguin pour le garder ouvert.

Si votre AVC a été provoqué par un vaisseau sanguin hémorragique, les médecins peuvent parfois le refermer à l’endroit de la fuite. Les médecins placent un petit ressort métallique dans le vaisseau qui fuit ou réalisent une chirurgie pour le refermer.

La rééducation vous aide à mieux fonctionner après un AVC. La rééducation :

  • Commence à l’hôpital, généralement dans un délai de 1 ou 2 jours après l’AVC

  • Comprend des exercices pour apprendre aux zones saines de votre cerveau à faire le travail que les zones endommagées réalisaient

  • Continue après votre départ à l’hôpital

Après votre départ de l’hôpital

L’endroit où vous allez dépend de la sévérité de vos symptômes et de l’aide dont vous avez besoin. Vous pouvez être dirigé(e) :

  • Vers votre domicile

  • Vers un centre de rééducation

  • Vers une maison de santé

Où que vous alliez, vous aurez peut-être besoin d’un traitement pendant des mois ou des années. Les médecins essaieront aussi de prévenir la survenue d’un autre AVC et de vous aider à vous adapter aux difficultés dans votre vie quotidienne. Ils vous demanderont généralement :

  • De prendre des médicaments pour traiter la cause de votre AVC, par exemple dans le cas d’une hypertension artérielle ou de caillots sanguins

  • De continuer la rééducation pour aider à améliorer votre capacité à fonctionner

  • D’obtenir une assistance ou des médicaments pour vous aider à faire face à la dépression ou aux autres changements d’humeur qui pourraient se produire après votre AVC

Quelles sont les possibilités de récupération après un AVC ?

En général, plus votre état s’améliore au cours des premiers jours, plus il continuera à s’améliorer. Vous pouvez généralement vous attendre à ce que votre état continue à s’améliorer pendant 6 mois après l’AVC.

Sur 10 personnes ayant subi un AVC, 1 personne récupère généralement presque complètement, 3 récupèrent la plupart des fonctions, 4 présentent des invalidités nécessitant des soins spéciaux, et 2 décèdent à l’hôpital.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT