honeypot link

Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Piqûres de raies

Par

Robert A. Barish

, MD, MBA, University of Illinois at Chicago;


Thomas Arnold

, MD, Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Les raies ont du venin dans les épines dorsales de leur queue. Les lésions se produisent en général par contact avec une raie (souvent enterrée dans le sable) dans des eaux peu profondes. La raie enfonce l’épine de sa queue dans le pied ou la jambe des personnes et injecte le venin. Des fragments de l’épine peuvent rester dans la plaie, ce qui augmente le risque d’infection.

La plaie faite par une raie a en général un aspect déchiqueté et saigne spontanément. La douleur est immédiate et intense, mais diminue progressivement en 6 à 48 heures. Ce traumatisme provoque souvent des évanouissements, de la faiblesse, la nausée et de l’anxiété. Les vomissements, la diarrhée, les sueurs, les crampes généralisées et les difficultés respiratoires sont des symptômes moins fréquents.

Traitement

  • Rinçage initial à l’eau salée

  • Traitement médical de la plaie et retrait des fragments d’épine

Les soins de premiers secours pour les lésions causées par les raies au bras ou à la jambe commencent par un rinçage minutieux à l’eau salée pour tenter d’enlever les fragments d’épine caudale. L’épine doit être enlevée seulement si elle se trouve en surface et ne pénètre pas dans le cou, le thorax ou l’abdomen. Un saignement important doit être contrôlé par l’application directe de pression.

Au service des urgences, les médecins examinent la plaie et retirent les éventuels fragments d’épine. La vaccination contre le tétanos peut s’avérer nécessaire. Le bras ou la jambe lésé(e) doit être maintenu(e) en élévation pendant plusieurs jours. Certaines personnes lésées reçoivent un antibiotique et peuvent avoir besoin de recourir à la chirurgie pour suturer la plaie.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT