Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Brûlures de l’œil

Par

Ann P. Murchison

, MD, MPH, Wills Eye Emergency Department, Wills Eye Hospital

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Les brûlures de l’œil peuvent survenir après des lésions dues à la chaleur ou à des substances chimiques, et peuvent entraîner des complications graves, notamment une cécité permanente.

Les paupières se ferment rapidement par réflexe pour protéger l’œil contre les accidents. Cependant, des produits chimiques irritants ou toxiques peuvent quelquefois atteindre la surface de l’œil et causer des brûlures. Les brûlures chimiques les plus dangereuses sont causées par des acides ou des bases forts. Les brûlures provoquées par des substances alcalines ont tendance à être plus graves que celles provoquées par des acides. Les substances alcalines comprennent la soude caustique et sont le plus souvent présentes dans les produits à base de chaux, le béton, le plâtre, le mortier, les nettoyants pour les fours et les canalisations, les produits vaisselle et les fertilisants. Les brûlures peuvent être causées par des éclaboussures de liquide ou, moins fréquemment, par des poudres pouvant être soufflées dans les yeux.

Les brûlures chimiques graves du dôme transparent sur la surface avant de l’œil (cornée), surtout les traumatismes alcalins, peuvent conduire à la formation de tissu cicatriciel, à la perforation de l’œil, à des infections et à une cécité.

Les brûlures de l’œil sont très douloureuses. Et comme la douleur est très intense, les personnes ont tendance à garder les paupières closes. La fermeture des paupières prolonge le contact de l’œil avec la substance chimique et peut aggraver la lésion.

Le réflexe de clignement provoque la fermeture de l’œil en réponse à la chaleur. Les brûlures thermiques ont donc tendance à affecter la paupière plutôt que la conjonctive ou la cornée. Les brûlures thermiques de la conjonctive ou de la cornée sont habituellement légères et peuvent ne causer aucun dommage persistant à l’œil.

Traitement

  • Rinçage immédiat de l’œil avec de l’eau

  • Deuxième rinçage de l’œil avec une solution saline effectué par du personnel médical

Brûlures chimiques

Une brûlure chimique de l’œil doit être traitée immédiatement, avant même l’arrivée du personnel médical. Il faut ouvrir l’œil et le rincer (l’irriguer) à l’eau ou avec une solution saline. Quand les brûlures sont causées par des acides ou des produits alcalins forts ou par d’autres substances gravement caustiques, l’œil doit être irrigué en permanence pendant au moins 30 minutes, ou jusqu’à ce que le pH (la mesure de l’acidité ou de l’alcalinité) de l’œil soit normal. L’irrigation peut être poursuivie sur les lieux de l’accident, dans l’ambulance ou au service des urgences. Comme la douleur peut rendre l’ouverture de l’œil difficile, il faut qu’une autre personne aide à maintenir les paupières ouvertes pendant l’irrigation.

Les médecins ou autres prestataires de soins de santé peuvent instiller un collyre anesthésique dans l’œil lésé pour en faciliter l’ouverture. Au service des urgences, les médecins utilisent souvent des dispositifs d’irrigation spéciaux.

Le saviez-vous ?

  • Une brûlure chimique de l’œil doit être rincée à l’eau immédiatement, et le rinçage doit continuer au moins jusqu’à l’arrivée du personnel médical.

Après l’irrigation, les médecins examinent la surface de l’œil et l’intérieur de la paupière puis éliminent toute substance pouvant être encore impactée dans le tissu. L’intérieur de la paupière est écouvillonné pour éliminer toutes les minuscules particules pouvant être invisibles.

Les médecins peuvent instiller une goutte de médicament (comme le cyclopentolate ou l’homatropine) qui dilate la pupille, détend les muscles de la partie pigmentée de l’œil (iris) et les empêche d’avoir des spasmes douloureux. Des antibiotiques locaux sont utilisés pour lubrifier l’œil et prévenir toute infection. Un ophtalmologue peut également administrer des collyres corticoïdes (comme la prednisolone) pendant un temps limité.

Un collyre anesthésique soulage la douleur mais peut ralentir la guérison et, pour cette raison, on n’en administre généralement pas après l’irrigation initiale. On peut traiter la douleur avec du paracétamol ou, si elle est intense, avec du paracétamol associé à de l’oxycodone. En cas de brûlure de la cornée, on applique de la pommade antibiotique dans l’œil.

Les brûlures graves doivent être traitées par un ophtalmologue (médecin spécialisé dans l’évaluation et le traitement, chirurgical ou non, des troubles oculaires) dans les 24 heures pour préserver la vision et éviter les complications graves, telles qu’une lésion de la cornée et de l’iris, une perforation de l’œil et une déformation des paupières.

Pour les brûlures plus sévères, d’autres médicaments locaux et/ou oraux, tels que de la vitamine C, peuvent être utilisés. Les brûlures graves exigent de fréquents examens de l’œil. Certaines brûlures chimiques sont tellement graves qu’une chirurgie est nécessaire et que même avec le meilleur des traitements, une cécité ou une déficience visuelle peuvent survenir.

Le port de lunettes de sécurité ou d’un masque couvrant le visage est essentiel lors de la manipulation éventuelle de produits chimiques dangereux afin d’éviter les brûlures chimiques.

Brûlures thermiques

Les brûlures des paupières sont traitées comme les autres brûlures de la peau. Les médecins nettoient les brûlures des paupières, puis appliquent un antibiotique oculaire pour prévenir les infections. Les brûlures de la conjonctive ou de la cornée peuvent être douloureuses, les personnes peuvent donc devoir prendre des analgésiques. Les médecins peuvent aussi administrer des collyres cycloplégiques (tels que le cyclopentolate ou l’homatropine) afin d’éviter le spasme douloureux des muscles rétrécissant la pupille, ainsi qu’une pommade antibiotique pour éviter l’infection de l’œil.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Splénectomie
Vidéo
Splénectomie
La rate est un organe relativement fragile situé dans le quart supérieur de l’abdomen, à l’arrière...
Modèles 3D
Tout afficher
Os du pied
Modèle 3D
Os du pied

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT