Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Présentation de l’intoxication alimentaire

Par

Gerald F. O’Malley

, DO, Grand Strand Regional Medical Center;


Rika O’Malley

, MD, Albert Einstein Medical Center

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

L’intoxication alimentaire est due à l’ingestion d’une plante ou d’un animal contenant une toxine.

  • L’intoxication se produit après ingestion d’espèces de champignons ou de plantes vénéneuses, ou de poissons ou de mollusques contaminés.

  • La plupart des symptômes qui apparaissent sont la diarrhée, les nausées et les vomissements et, parfois, des convulsions et de la paralysie.

  • Le diagnostic est basé sur les symptômes et l’examen de la substance ingérée.

  • Le risque d’intoxication est diminué lorsqu’on évite les champignons et les plantes sauvages ou que l’on ne connaît pas et les poissons contaminés.

  • La meilleure forme de traitement consiste à remplacer les liquides et à débarrasser l’estomac de la substance toxique, mais certaines substances sont mortelles.

De nombreux troubles causent soudainement des vomissements et une diarrhée dus à une inflammation du tube digestif (gastro-entérite). Certaines personnes désignent ces troubles par l’expression générale « intoxication alimentaire ». Cependant, la plupart des vomissements et des diarrhées sont causés par l’infection du tube digestif par un virus ou une bactérie.

Seule la gastro-entérite causée par une toxine ingérée est une véritable intoxication alimentaire. Par exemple, des bactéries dans des aliments contaminés peuvent produire de telles toxines (voir Intoxication alimentaire à staphylocoque). Et bien qu’un grand nombre de plantes, champignons et fruits de mer toxiques causent des symptômes affectant le tube digestif, certains affectent d’autres organes.

La gastro-entérite peut également affecter les personnes ayant ingéré des aliments contaminés par des toxines externes. Par exemple :

  • Fruits et légumes non lavés pulvérisés d’arsenic, de plomb ou d’insecticides organiques

  • Liquides acides utilisés dans les poteries vernissées au plomb

  • Aliments stockés dans des conteneurs dont le revêtement est en cadmium

icon

Chinese Restaurant Syndrome

Ce que l’on désigne populairement sous le nom de syndrome du restaurant chinois fait référence à des symptômes tels qu’une tension du visage, des douleurs thoraciques, des sensations de brûlure dans tout le corps et de l’anxiété après avoir consommé un repas chinois. Il est possible que ces symptômes soient une réaction d’hypersensibilité au glutamate monosodique (GMS), un assaisonnement souvent utilisé dans la cuisine chinoise. Cette réaction est peu fréquente.

Traitement

La plupart des personnes qui développent une intoxication alimentaire se rétablissent complètement et rapidement, avec comme seul traitement la reconstitution des pertes d’eau et d’électrolytes. Dès l’apparition des symptômes, les personnes doivent essayer de consommer de grandes quantités de liquides. Si les liquides ne sont pas bien tolérés, elles doivent se rendre au service des urgences pour entreprendre une réhydratation par voie intraveineuse.

Il est recommandé, si possible, d’évacuer la substance toxique de l’estomac le plus rapidement possible. Chez la plupart des personnes, l’évacuation se fait par vomissement.

Des traitements spécifiques sont parfois administrés quand la toxine est connue.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT