Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Fractures du poignet

(Fractures du radius distal ; Fractures de Pouteau-Colles ; Fractures de Goyrand-Smith)

Par

Danielle Campagne

, MD, University of San Francisco - Fresno

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Les fractures du poignet peuvent impliquer l’extrémité inférieure de l’un ou des deux os de l’avant-bras (radius ou cubitus) ou, moins souvent, un os de la base de la main.

Le poignet se compose de :

  • Les deux os longs de l’avant-bras (radius et cubitus)

  • Huit petits os à la base de la main (que l’on appelle os carpiens)

Les os carpiens se trouvent entre les os de l’avant-bras et les os de la main.

Fractures de la partie inférieure de l’avant-bras

(Fracture de Pouteau-Colles ; Fracture de Goyrand-Smith)

Les fractures impliquent généralement le plus gros os de la partie inférieure de l’avant-bras (radius). Parfois, le plus petit (cubitus) est également cassé. Ces fractures sont considérées comme des fractures du poignet.

  • Les fractures du poignet sont généralement dues à une chute sur une main tendue.

  • Un poignet fracturé est douloureux, enflé et sensible, il peut parfois se raidir et entraîner des douleurs chroniques.

  • Ces fractures peuvent généralement être identifiées sur des radiographies, mais une tomodensitométrie est parfois nécessaire.

  • Souvent, les fragments osseux peuvent être remis en place (réduction) par manipulation, puis maintenus par une attelle, mais une chirurgie est parfois nécessaire.

Généralement, le poignet est fracturé lorsque les personnes tombent sur une main tendue (pour amortir la chute), avec le poignet retourné. Ainsi, le radius se casse près du poignet, et l’extrémité cassée du radius est déplacée vers le haut, vers l’arrière de la main. Ce type de fractures est appelé fracture de Pouteau-Colles. Parfois, le poignet est évidemment déplacé. Si la force de l’impact est importante, les deux extrémités du radius fracturé sont poussées l’une vers l’autre et l’os paraît raccourci. Souvent, une partie du cubitus est également fracturée. Les fractures de Pouteau-Colles sont fréquentes chez les personnes plus âgées, notamment si elles souffrent d’ostéoporose, ce qui affaiblit l’os.

Plus rarement, le poignet est fracturé lorsque les personnes tombent avec la main inclinée vers l’avant ou lorsque l’arrière du poignet est frappé, par exemple, avec une crosse de hockey ou de crosse. L’extrémité cassée du radius est déplacée vers le bas, vers le côté paume du poignet. Ce type de fractures est appelé fracture de Goyrand-Smith.

Fractures du poignet : Pouteau-Colles et Goyrand-Smith

Les fractures du poignet comprennent :

  • Fracture de Pouteau-Colles : Le poignet est fracturé lorsque les personnes tombent sur une main tendue, avec le poignet retourné. Le plus gros os de l’avant-bras (radius) se casse près du poignet, et l’extrémité cassée du radius est déplacée vers le haut, vers l’arrière de la main.

  • Fracture de Goyrand-Smith : Le poignet est fracturé lorsque les personnes tombent avec la main inclinée vers l’avant. L’extrémité cassée du radius est déplacée vers le bas, vers le côté paume du poignet.

Fractures du poignet : Pouteau-Colles et Goyrand-Smith

Les fractures du radius peuvent s’étendre à l’articulation du poignet.

Le nerf médian, nerf impliqué dans le syndrome du canal carpien, peut être endommagé. Ce nerf va du poignet à la paume et certains doigts.

Symptômes

Le poignet est douloureux, enflé et sensible. Si le nerf médian est affecté, le bout de l’index est engourdi, et les personnes peuvent avoir de la difficulté à faire se toucher leur pouce et leur petit doigt.

Une fracture du poignet peut entraîner une raideur, des douleurs persistantes et/ou de l’arthrose, notamment si la fracture s’étend à l’articulation du poignet ou si elle est associée à un déplacement.

Diagnostic

  • Radiographies

  • Parfois, tomodensitométrie

(Voir aussi Diagnostic des fractures.)

Si les personnes pensent qu’elles peuvent avoir une fracture du poignet, elles doivent consulter un médecin.

Les médecins peuvent généralement identifier les fractures du poignet sur les radiographies. Parfois, une tomodensitométrie (TDM) est nécessaire pour identifier les fractures articulaires. La TDM associe des radiographies à une technologie informatique pour générer une image en trois dimensions plus détaillée de la zone affectée.

Traitement

  • Réalignement des os cassés réalisé avec ou sans chirurgie

  • Plâtre ou cadre métallique avec broches

Pour de nombreuses fractures du poignet, les médecins réalignent (réduisent) les morceaux cassés sans chirurgie (réduction fermée). Avant de réaligner la fracture, les médecins peuvent réaliser l’une des choses suivantes pour que les personnes ne ressentent pas de douleur :

  • Les personnes peuvent recevoir des analgésiques opioïdes et/ou un sédatif.

  • Une anesthésie intrafocale peut être utilisée.

Pour une anesthésie intrafocale, une aiguille est insérée dans la peau pour atteindre la fracture où du sang s’est accumulé (un hématome est une accumulation de sang), et de la lidocaïne (anesthésique) est injectée, endormant les os fracturés avant de les réaligner.

Une fois les os réalignés, une attelle (telle qu’une attelle palmaire ou en U) est appliquée. La personne est ensuite orientée vers un chirurgien orthopédique pour assurer son suivi. Généralement, l’attelle est retirée et un plâtre est mis en place. Un plâtre est porté pendant 4 à 6 semaines.

Attelle palmaire

Attelle palmaire

Attelle en U

Attelle en U

Si l’articulation est affectée ou si les os cassés sont coincés les uns dans les autres, une chirurgie (réduction ouverte avec fixation interne ou ROFI) peut être réalisée pour réaligner et immobiliser les morceaux cassés, tout spécialement chez les adultes actifs qui doivent pouvoir utiliser pleinement leur poignet.

L’os peut être immobilisé en fixant une plaque directement dessus pendant la chirurgie. Ou, les médecins peuvent fixer un cadre formé de tiges sur l’extérieur du poignet avec des broches en acier inoxydable insérées dans la peau jusqu’à l’os (ce que l’on appelle fixateur externe). L’utilisation d’un fixateur externe est normalement temporaire. Elle permet de maintenir l’os en attendant que d’autres dispositifs internes soient mis en place de manière permanente pendant la chirurgie.

Il est conseillé de bouger les doigts, le coude (s’il n’est pas immobilisé) et l’épaule tous les jours pour empêcher toute raideur. L’élévation de la main permet de contrôler le gonflement. La sensation de bien-être, la souplesse et la force du poignet peuvent continuer à s’améliorer pendant 6 à 12 mois après la fracture.

Fixateur externe

Fixateur externe

Fractures du scaphoïde

Les fractures du scaphoïde impliquent un os du poignet près de la base du pouce (os scaphoïde).

  • Les fractures du scaphoïde sont généralement dues à une chute sur une main tendue.

  • Ces fractures peuvent perturber la circulation du sang au niveau du scaphoïde, ce qui entraîne une arthrose et une perte de fonction.

  • La partie du poignet située du côté du pouce est sensible et enflée, et il est particulièrement douloureux de tourner le poignet.

  • Des radiographies sont réalisées, mais les fractures du scaphoïde peuvent être difficiles à identifier juste après la lésion ; d’autres examens peuvent donc être nécessaires, ou une attelle est mise en place et d’autres radiographies sont réalisées après 7 à 10 jours.

  • Une attelle Spica de pouce est généralement efficace, mais une chirurgie peut être nécessaire pour remettre en place et maintenir les différentes parties de l’os.

L’os scaphoïde est l’os le plus fréquemment lésé des huit os du poignet (carpiens), situé entre les os de l’avant-bras et ceux de la main.

Os du poignet

Os du poignet

Les fractures du scaphoïde sont généralement dues à une chute sur une main tendue. Ces fractures causent souvent des problèmes, car elles perturbent souvent l’apport sanguin vers l’os scaphoïde. Si l’apport sanguin est coupé, les symptômes suivants peuvent survenir :

  • L’os peut ne pas guérir et peut alors se détériorer et s’effondrer.

  • Le tissu peut mourir (ostéonécrose), entraînant une arthrose et une invalidité.

  • Les os peuvent ne pas se ressouder (ce que l’on appelle absence de soudure).

Ces problèmes surviennent chez environ 5 à 10 % des personnes et peuvent survenir même lorsque le traitement est optimal.

Symptômes

Le côté pouce du poignet est sensible et enflé. La rotation du poignet est particulièrement douloureuse.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Radiographies

  • Parfois, imagerie par résonance magnétique

Si les personnes pensent qu’elles peuvent avoir une fracture du poignet, elles doivent consulter un médecin.

Les médecins suspectent une fracture du scaphoïde d’après les symptômes et les résultats d’un examen clinique. Des radiographies sont réalisées, mais ces fractures peuvent être difficiles à observer juste après la blessure.

Si l’examen clinique suggère la présence d’une fracture, mais que les radiographies n’en révèlent aucune, la majorité des médecins mettront en place une attelle. La personne doit ensuite consulter à nouveau 7 à 10 jours plus tard pour réaliser de nouvelles radiographies pour déterminer la présence d’une fracture. (Une fracture peut être identifiée plus facilement après quelques jours, voir Comment les os guérissent.) Une imagerie par résonance magnétique (IRM) peut être réalisée pour identifier une fracture lorsque les radiographies n’en révèlent aucune. Cependant, elle est coûteuse et n’est pas toujours disponible.

Attelle Spica de pouce

Attelle Spica de pouce

Traitement

  • Attelle Spica de pouce

  • Parfois, chirurgie

Après avoir confirmé le diagnostic, de nombreuses fractures peuvent être efficacement traitées avec une attelle Spica de pouce qui est portée pendant 6 à 8 semaines au maximum.

Parfois, une chirurgie (réduction ouverte avec fixation interne ou ROFI) est requise pour réaligner et immobiliser les morceaux cassés.

Il peut falloir 3 à 4 mois pour que l’os guérisse.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Fractures (partie I)
Vidéo
Fractures (partie I)
Le système squelettique est composé de 206 os ; il permet le maintien et le mouvement et il...
Modèles 3D
Tout afficher
Thorax
Modèle 3D
Thorax

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT