Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Chancre mou

Par

Sheldon R. Morris

, MD, MPH, University of California San Diego

Dernière révision totale mars 2018| Dernière modification du contenu mars 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le chancre mou est une maladie sexuellement transmissible provoquée par la bactérie Haemophilus ducreyi qui provoque des ulcérations génitales douloureuses.

Dans les pays industrialisés, le chancre mou est rare. En 2016, seuls 7 cas de chancre mou ont été recensés aux États-Unis. Cependant, c’est une cause fréquente d’ulcérations génitales dans les pays en voie de développement. Comme le chancre mou est responsable d’ulcérations génitales, les personnes infectées sont plus susceptibles de contracter le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et de le transmettre.

Symptômes

Les symptômes apparaissent 3 à 7 jours après l’infection. De petites vésicules douloureuses se forment sur les parties génitales ou autour de l’anus avant de se rompre rapidement en laissant des ulcérations superficielles, ouvertes, à bords irréguliers. Ces ulcérations peuvent s’étendre et confluer. Parfois, elles s’étendent en profondeur et endommagent d’autres tissus.

Les ganglions de l’aine peuvent devenir douloureux, s’agrandir, confluer, provoquant la formation d’un abcès (collections de pus) appelé bubon. La peau située au-dessus de l’abcès peut devenir rouge et brillante et se rompre pour permettre l’évacuation du pus contenu dans les ganglions au niveau de la peau. Des ulcérations peuvent apparaître sur d’autres zones de la peau.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Culture d’un échantillon de pus ou de liquide

Le médecin suspecte un chancre mou quand la personne présente une ou plusieurs plaies (ulcérations) génitales douloureuses sans cause évidente, en particulier si la personne s’est rendue dans une région du monde où l’infection est courante.

D’ordinaire, le médecin prélève un échantillon de pus ou de liquide provenant d’une ulcération et l’envoie dans un laboratoire pour le mettre en culture (croissance bactérienne). Cependant, la culture et l’identification de ces bactéries sont difficiles, par conséquent le diagnostic repose davantage sur les symptômes et la probabilité d’exposition à l’infection.

Les tests de dépistage spécifiques du chancre mou ne sont pas facilement disponibles, mais on peut réaliser des tests sanguins pour exclure d’autres causes, comme la syphilis et l’infection par le VIH.

Prévention

Les mesures générales de prévention suivantes peuvent aider à se protéger du chancre mou (et d’autres maladies sexuellement transmissibles) :

  • Utiliser correctement et régulièrement des préservatifs ( Comment utiliser un préservatif)

  • Éviter les pratiques sexuelles dangereuses, comme les changements fréquents de partenaires ou les rapports sexuels avec des prostituées ou avec des partenaires qui ont d’autres partenaires sexuels

  • Le diagnostic et le traitement rapides des infections (pour éviter la propagation de la maladie à d’autres personnes)

  • L’identification des partenaires sexuels de la personne infectée, suivie d’une consultation ou du traitement des partenaires

S’abstenir de rapports sexuels (anaux, vaginaux ou oraux) est la façon la plus fiable d’éviter les maladies sexuellement transmissibles, mais elle est souvent irréaliste.

Traitement

  • Un antibiotique

Plusieurs antibiotiques sont efficaces dans le traitement du chancre mou. Les médicaments suivants peuvent être utilisés :

  • Une seule injection intramusculaire de ceftriaxone

  • Azithromycine, une dose unique par voie orale

  • Ciprofloxacine par voie orale pendant 3 jours

  • Érythromycine par voie orale pendant 7 jours

Si les bubons sont gênants, le médecin peut y faire une incision pour les drainer. Ce traitement n’est appliqué que si la personne prend des antibiotiques pour contrôler l’infection.

Si les résultats des tests initiaux de dépistage de la syphilis et de l’infection par le VIH sont négatifs, le médecin recommande aux personnes atteintes de chancre mou de revenir 3 mois plus tard pour refaire un test de dépistage de la syphilis et de l’infection par le VIH, qui pourraient aussi être présentes.

Si les partenaires sexuels ont eu des contacts sexuels avec la personne infectée au cours des 10 jours précédant l’apparition des symptômes de la personne, ils sont examinés et traités qu’ils présentent ou pas les symptômes du chancre mou.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation du COVID-19
Vidéo
Présentation du COVID-19
Modèles 3D
Tout afficher
Varicelle
Modèle 3D
Varicelle

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT