honeypot link

Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Quinupristine et dalfopristine

Par

Brian J. Werth

, PharmD, University of Washington School of Pharmacy

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

La quinupristine et la dalfopristine appartiennent à une classe d’antibiotiques appelée streptogramines. Ces médicaments sont administrés de façon concomitante, en association (quinupristine/dalfopristine). Ils sont utilisés pour traiter les infections graves (tout spécialement les infections cutanées), notamment celles provoquées par des bactéries résistantes aux autres antibiotiques.

L’association quinupristine/dalfopristine agit en empêchant les bactéries de produire les protéines dont elles ont besoin pour se développer et se multiplier.

L’association quinupristine/dalfopristine est administrée par voie intraveineuse, généralement au moyen d’une sonde (cathéter) insérée dans une grosse veine centrale, comme une veine du cou. Ce dispositif est appelé cathéter central. L’association quinupristine/dalfopristine peut également être administrée par voie intraveineuse dans une veine de la partie supérieure du bras et insérée dans une grosse veine centrale. Il s’agit d’un cathéter central inséré par voie périphérique, ou CCIP.

Tableau
icon

Quinupristin/Dalfopristin

Utilisations fréquentes

Quelques effets secondaires

Infections graves provoquées par des bactéries Gram positives (telles que les staphylocoques et les streptocoques) résistantes aux autres antibiotiques

Douleurs musculaires et articulaires

Augmentation du taux de bilirubine* dans le sang

Douleur et inflammation au site d’insertion du cathéter, en particulier s’il est inséré dans une veine du bras ou de la jambe

* La bilirubine est un déchet produit lors de la décomposition normale des globules rouges. La bilirubine est traitée, puis excrétée en dehors du foie.

(Voir également Présentation des antibiotiques.)

Prise de quinupristine/dalfopristine pendant la grossesse et l’allaitement

L’association quinupristine/dalfopristine ne doit être prise pendant la grossesse que lorsque les bénéfices du traitement sont supérieurs aux risques. (Voir également Médicaments et drogues chez la femme enceinte.)

On ne sait pas si l’association quinupristine/dalfopristine peut être prise sans danger pendant l’allaitement. (Voir également Médicaments pendant l’allaitement.)

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT